#

Detroit: Become Human est t-il réaliste ?

Quantic Dream nous présente une société futuriste entrée dans l’ère des androïdes et pose des questions existentielles passionnantes. Surement le meilleur titre du studio. David Cage et son équipe nous ont pondu un chef-d’oeuvre de science-fiction. Dans cet article, nous allons voir si ce futur présenté par le studio français semble réaliste. -AUCUN SPOILER- 

Detroit: Become Human, est un jeu narratif, c’est un genre qui mélange le jeu vidéo et le cinéma. Les choix à prendre dans le jeu, ont une incidence réelle sur les élèvements et sur le scénario du jeu. L’arborescence des chemins possibles dans l’histoire est juste ahurissante. David Cage le scénariste et réalisateur, nous a fait le pari de nous offrir un jeu en mode futur d’anticipation plutôt que de science-fiction pure. Cependant, comme l’a expliqué David Cage lui-même, il a préféré se concentrer sur les questions morales que technologiques avec Detroit.

Synopsis du jeu : En 2038, dans la ville de Détroit aux États-Unis, les androïdes partagent le quotidien des êtres humains en étant à leur service. Kara, une intelligence artificielle, décide malgré tout de vivre sa vie, de son propre chef, après avoir quitté l’usine de conception. Connor, un autre humanoïde, joue de son côté le rôle de négociateur dans les forces spéciales de la police. Markus, un androïde activiste, aidé par North, tente quant à lui de libérer ses semblables du joug des humains par diverses actions d’envergure.

Detroit: Become Human

 

Les recherches actuelles dans le domaine de l’intelligence artificielle montrent une explosion exponentielle depuis l’année 2012, c’est-à-dire depuis le début de l’utilisation du Deep Learning – réseaux de neurones artificiels. La puissance de calcul allouée à l’IA double tous les 3,5 mois depuis cette période, comme on peut le voir dans ce document de OpenAI.

Quand un certain nombre d’informations entrent dans un neurone, il fortifie ses connexions neuronales pour être plus efficace, un peu comme chez les humains. Actuellement, les IA sont très bêtes, voire totalement dénuées d’intelligence, mais elles sont déjà beaucoup plus fortes que les humains dans certains domaines ultra-spécialisés comme la détection des cancers de la peau, ou encore le jeu de go. Aujourd’hui, l’IA réalise en quelques minutes des analyses médicales qui prendraient des décennies à des médecins et elle se déploie fortement dans tous les domaines.

Cette courbe évolue encore plus vite que la loi de Moore, qui prédit depuis plus de 50 ans, le doublement du nombre de transistors et des puissances de calcul des microprocesseurs. Cette loi d’ailleurs arrive bientôt à l’essoufflement et plusieurs ingénieurs disent que d’ici 2025, il faudra changer de paradigme technologique pour continuer à suivre la loi de Moore pour les CPU. Mais comme on peut déjà le remarquer, ce sont les GPU qui mènent le mouvement aujourd’huiPour rappel, OpenAI a été cofondé par Elon Musk, le but de cette compagnie est de développer une IA bénéfique pour l’espèce humaine.

Plusieurs ingénieurs et spécialistes, estiment qu’à l’horizon 2020, un seul super ordinateur aura la même puissance de calcul qu’un seul cerveau humain qui est d’environ 1 exaflop (1000 petaflops). En 2030 un seul super ordinateur aura la puissance de 1 million petaflop, soit 1000 cerveaux humains. La Chine a déjà d’ailleurs commencé la construction de son premier superordinateur atteignant l’exaflop pour une mise en fonction en 2020.

En suivant la courbe présentée par OpenAI et en voyant les progrès fulgurants dans le domaine de l’IA, on peut facilement penser que d’ici 2030 une IA puisse atteindre le niveau AGI (Artificial General Intelligence), équivalant au niveau humain et passer le test de Turing. Donc si la courbe exponentielle du développement technologique continue d’évoluer comme aujourd’hui, il est tout à fait possible d’imaginer que d’ici 2038 plusieurs technologies présentées dans Detroit soient disponibles au grand public.

Le personnage de Connor vu de dos, dans Detroit.

 

Autre point important qui n’est pas montré dans Detroit : Les androïdes n’ont pas besoin de langage comme nous pour communiquer entre eux, ils peuvent communiquer avec des protocoles bien plus simples. De plus les IA n’ont pas besoin d’un corps physique – humain pour exister.

Il est également important de noter aussi que la plupart du temps notre cerveau a tendance à imaginer le futur de façon linéaire, et non de façon exponentielle. C’est pour cette raison que c’est difficile de le conceptualiser. Pour la plupart des gens, ces technologies paraissent impossibles à atteindre au cours du siècle. L’erreur est de comparer l’évolution des 20 dernières années en pensant que ça évoluera à la même vitesse dans les 20 prochaines années, alors que l’évolution de ces mêmes technologies est exponentielle.

Cette erreur est même très souvent faite par les scientifiques ou ingénieurs eux-mêmes parce que notre cerveau a du mal à comprendre le concept exponentiel. Pour donner un exemple, dans le début des années 90, les généticiens disaient qu’il était seulement possible de séquencer le génome humain entier dans 500 ans. Pourtant, on a réussi à le faire en 2003, et ce n’est qu’un exemple parmi tant d’autres.

 

Alors ? Réaliste ?

Voici quelques-unes des technologies qui ont le plus de probabilités d’arriver et celles qui ne sont malheureusement pas montrées dans le jeu.

Technologies présentées dans le jeu que nous allons avoir en 2038 (entre 80 et 99% de chance)

Les voitures autonomes, des tests sont déjà en cours depuis déjà plusieurs années en Californie par plusieurs compagnies comme Google, Uber, Tesla… et les résultats sont déjà concluants. Ce n’est pas parce que quelques médias parlent de 2-3 cas isolés d’accident que ce n’est pas au point. Le but des voitures autonomes n’a jamais été de n’avoir plus avoir aucun accident, car c’est impossible, mais d’en réduire les risques, surtout comparé à un conducteur humain avec ses faiblesses (alcool, fatigue etc).

Les drones de surveillance

Les écrans transparents

Les intelligences artificielles de niveau général AGI

 

Technologies non présentées dans le jeu que nous allons avoir en 2038 (entre 80 et 99% de chance)

Les BMI (Brain Machine Interface), sont des appareils permettant de connecter le cerveau humain à l’ordinateur, ce qui permettrait d’augmenter notre intelligence en couplant nos cerveaux biologiques aux cerveaux de siliciums. Cette technologie serait un bon moyen de concurrencer les IA, afin d’éviter de nous faire dépasser par les événements. Ce point n’est absolument pas présenté dans le jeu alors que cette technologie connait aussi un intérêt depuis quelques temps. Notamment par Elon Musk qui a cofondé Neuralink en 2016.

Les robots de surveillance et de livraison : Boston Dynamics va commercialiser son robot chien en 2019, et plusieurs compagnies comme Amazon sont intéressées de les utiliser pour faire de la livraison de colis à domicile.

Les écrans holographiques

Explosion des nanotechnologies

 

Detroit: Become Human, est plus ou moins assez réaliste dans l’ensemble. Par contre, même si les progrès récents en robotique sont très impressionnants (cf: Boston Dynamics), les probabilités de développer en 2038 des androïdes aussi développés que dans Detroit sont plus faibles. Même avec une courbe d’évolution exponentielle, son mouvement n’est pas suffisant pour développer un tel niveau d’ingénierie dans 20 ans . Par contre, il est tout à fait possible d’avoir des robots avec des conceptions plus simples, comme ceux de Stars Wars ou Chappie par exemple. Des androïdes à l’image de Détroit pourraient apparaître, 15 à 20 ans plus tard dans nos rues. Néanmoins, développer une IA consciente avec une intelligence générale sans corps physique – ou intégrée dans un robot de conception plus simple, est tout à fait probable pour 2038.

Nekawa - Transhumanisme, IA, Technologies et Sciences

3 User(s) Online Join Server
  • lux
  • Cinate
  • Leïla